Le Tigre sauvage

  Nul regard si loin et intense, Nulle chaleur si lasse et immense. Aux contrées lointaines, Proche du cœur, sans aucune peine. Pluie rare, douceur du vent, Simple immortel des temps. Je dors à l’ombre, Au bruit du Tigre au loin Comme un fauve rouge tranquille. Je mange son sang glacé d’été au soleil. Sa … Lire la suite

A Marc Riboud

  Blanc sur blanc Cachant les nuages, Une pointe élevée en cime des sages, Un monde oublié par le temps. Tant de pause, tant de pays Chant en prose d’un voyage infini. L’image du temps, les mages du printemps, L’Orient des sages se cache pourtant. Tout fini coupé par le temps, Tout fini par tomber … Lire la suite

L’enfant

O Horror ! horror ! horror ! Shakespeare. Macbeth. Les guerres continuent à côté. Tout est poussière et silence. Lesbos, l’île des vins, n’est plus qu’un cimetière immense, Lesbos, où gambadaient les pieds dans l’eau, Lesbos, qui dans les flots reflétait le rivage voisin, Ses plages, ses hôtels, et la nuit souvent, L’ouzo enivrant les … Lire la suite

Ecoute la Nature

  Ecoute la nature, elle te parle dans son silence, Elle crie d’amour pour ses enfants. La mousse verdit le sol de sa douceur timide. Sur ce lit, les arbres se tortillent de leur pesanteur, Ne cherchant pas à atteindre le ciel, Mais à mieux embrasser la Terre-mère. Ils regardent autour d’eux, Emerveillés ou pressés … Lire la suite

Marc Riboud: « Voir et découvrir le monde avec l’étonnement d’un enfant »

  Rare sont les anciens photographes français de grands noms encore vivants, pourtant il y en a un qui est toujours là : Marc Riboud. Il n’est pas tout jeune bien sûr aujourd’hui et en plus, il semble bloqué au lit selon Polka Magazine. Ses photographies dévoilent toute la candeur et l’étonnement d’un enfant. C’est ainsi … Lire la suite

Tweet souvenirs d’un voyage en Iran

    Quelle ressemblance entre la culture française et iranienne ? Le plaisir de la cuisine et celui du pain. La poésie. A l’ambassade de France, la queue pour les visas est toujours aussi longue. Les iraniens aiment notre pays. Pour les français qui se plaignent de leur administration, faites un tour en Iran ! La radio … Lire la suite

Beautiful and forbidden Burma

Photographies de Pandore. Tous Droits Réservés.

Un air de famille

    L’oraison est longue et le temps est trop court. Ne remets pas à demain, mon cœur, la joie d’aujourd’hui : Qui serait garant, demain, de la valeur de la vie ? La rose nous est très chère : jouissons de sa présence, Car elle part du jardin aussitôt qu’elle est venue ! Hâfez … Lire la suite

America 2046

  Debout ! capitaine, lève toi où es ta main tu n’es pas encore mort aurais-tu perdu ta route marcheur du ciel tu descends les fleuves au soleil et les villes hautes et droites sous la croix du sud en musique Tout est là parmi nous à continuer la route vers l’est comme au cinéma Tu … Lire la suite

La danseuse

  Derrière l’hiver si proche Derrière l’automne aux couleurs rouges Une fleur s’est assise Et le temps s’est figé dans l’eau du Rhin Au large, ses traits sinueux Ses mouvements à l’aube J’aime ton regard quand tu penches ta lumière en arrière vers moi Or je veux à présent, ô toi que j’ai connue comme … Lire la suite

Celui qui écrit

  Si chaque mot, chaque dessin, chaque parole peut tuer que nous reste-t-il ? Et si on parlait de chameau Et chaque mot dans le silence chaque mot vide prononcé Face à un livre, il y a des livres La poésie ne soigne rien ouvre seulement sur une forme de communauté ou de partage juste un … Lire la suite

Celui qui sait faire voyage de tout

  Une longue vague porteuse … Au cœur de l’homme, solitude. Étrange l’homme, sans rivage, près de la femme, riveraine Tu ne peux aller quelque part sans laisser quelque chose Le voyage est créativité En se perdant, en rêvant, en écoutant, en traversant les lignes de démarcation, en acceptant d’être enivré, dérouté, embrassé, consolé Tu … Lire la suite

Zendegi

  Zandigi na milegi dobara (On ne vit qu’une seule fois) Qu’elle est dure la contemplation de la pleine lune dans la solitude Que faisais-tu là Lisa, dans mes rêves ? A courir Le monde est un village Des Messagers encore s’en iront aux filles de la terre et leur feront encore des filles à … Lire la suite

Nomade

  Une femme a dessiné ses longs cheveux noirs Et la musique chuchotée sur ces cordes Est-ce toi, Nomade, qui nous passeras ce soir aux rives du Réel ? Pour voir passer avant le jour, et sous tes voiles déliés, au pas de ta féminité, la grande aube délienne en marche sur les eaux… Tu t’effaces … Lire la suite

Danse et vent

    Or je veux à présent, ô toi que j’ai connue comme une fleur dont je ne sais le nom, ô disparue, de l’invincible cri la belle compagne, t’évoquer une fois encore et te montrer à eux. Danseuse tout d’abord, qui soudain, tout le corps hésitant s’arrêta, comme si la jeunesse en airain lui … Lire la suite